Livraison offerte à partir de 79€
0
MON PANIER
Aucun article
0.00
LIVRAISON
0.00
TOTAL
VOIR PANIERFERMER

DIY : Do It Yourself ou comment faire son e-liquide ?

 

Vous pouvez utiliser notre outil filtres pour vous aider à choisir vos arômes, vos bases et votre matériel.

 

Le DIY est l'acronyme de Do It Yourself, autrement dit « fait le toi-même ». Le principe du DIY consiste à créer un e-liquide sur mesure avec les arômes de votre choix, et cela à moindre coût. Un flacon de 10ML en DIY revient environ entre 0,80cts et 1,10€. Cependant il ne s'agit pas de mélanger des ML de PG, VG ou arômes au hasard...


En effet, il est très important de manipuler avec précaution les bases nicotinées via les proportions recommandées. Pour les débutants nous proposons des bases déjà mélangées afin d'écarter tout risque de surdosage : PG + VG + Nicotine. Il est fortement recommandé d'utiliser des gants et des lunettes afin de vous protéger lors des manipulations, la nicotine ou les arômes concentrés peuvent être dangereux au contact de la peau.


Étape par Étape :


1 - Choisir une base PG / VG nicotiné (ou non)

 

Nous vous proposons 4 proportions : 70% PG / 30% VG, 50% PG / 50% VG, 100% PG et 100% VG.

Le PG permet d'accentuer le HIT (contraction du larynx dans la gorge) et la VG apporte le volume de vape à l'expiration, elle offre également une sensation plus onctueuse en bouche mais a tendance à encrasser les atomiseurs. Libre à vous de choisir le bon compromis.
Enfin il vous faudra sélectionner le taux de nicotine de vos bases entre 0MG, 6MG, 12MG et 18MG.

 

2 – Sélection des arômes

 

Si vous débutez dans le DIY, nous vous conseillons de commencer avec 1 ou maximum 2 arômes comme pêche / melon par exemple. Auquel cas vous risquerez de ne retrouver aucun de vos arômes en bouche. A noter qu'il existe des arômes complexes pré-mélangés, s'ils sont mal associés à d'autres arômes vous pouvez alors obtenir une saveur plutôt désagréable.

Les diyistes plus expérimentés en la matière composent des recettes précises et parfaitement dosées pouvant aller jusqu'à 8 arômes ou plus. On y distingue la plupart du temps chaque arôme que ce soit à l'inspiration ou à l'expiration.

Il existe des arômes pour toutes les papilles que ce soit tabac, fruité, gourmand ou fresh.

 

3 – Les additifs.

 

Les additifs n'ont pas d'odeur particulière, mais jouent un rôle essentiel dans vos recettes. Par exemple le « sweetener » vous permettra de sucrer votre juice ou encore le « Koolada » ajoutera une note de fraîcheur en bouche pouvant aller jusqu'à plusieurs minutes. Il est important de bien lire les descriptions afin de les associer avec les bons arômes, et surtout d'utiliser les dosages recommandés.



4 – Télécharger e-liquide calculator

 

Ce logiciel vous guide lors de vos créations afin de respecter les bon dosages. Il est également possible d'y stocker vos recettes et annotations. Le principe est simple : vous ajoutez les proportions de votre base, puis vos arômes et  il ne reste plus qu'a vous faire guider par le logiciel.
Si vous désirez augmenter / diminuer le taux de nicotine ou le taux de PG / VG il faudra l'indiquer dans les cases appropriées, il recalculera pour vous les nouvelles proportions.

Vous pouvez télécharger le logiciel ici : http://eliquidcalculator.fr/



4 – Équipement nécessaire

 

Afin de minimiser les risques évoqués plus haut nous vous conseillons fortement d'utiliser des gants et des lunettes lors de vos manipulations. Équipez-vous d' une seringue de remplissage graduée pour transférer vos bases. Enfin, munissez vous de flacons vierges et d' étiquettes pour noter le nom de vos recettes sur les flacons. Ce serait ballot, de ne pas l'avoir noté si vous obtenez un goût totalement dément...

A noter qu'il n'est jamais trop prudent d'avoir un rouleau de sopalin à portée de main ; )



5 – Au boulot !

 

Vous avez désormais tout à disposition pour débuter le DIY, mais avant de partir tête baissée il est préférable de suivre certaines recommandations :

Dans le domaine du DIY on part du principe que 1,5 ML d'arôme équivaut à environ 30 gouttes. Si vous débutez il n'est pas évident de savoir combien de gouttes il faudra verser dans votre mixture. A vrai dire cela dépend de la puissance de chaque arôme. Seul les tests vous permettrons d'augmenter ou diminuer la concentration. Lors du 1er test, il est recommandé de lire la fiche technique de l'arôme en question, et si rien n'est indiqué vous pouvez effectuer un premier test avec 30 gouttes (tous arômes confondus). Sur un flacon de 10ML, la concentration sera alors de 15% d'arômes soit 1,5ml ou 30 gouttes, plus 8,5ML de base PG/VG.

Exemple pour un liquide Kiwi – Banane :

7,5%  d'arôme Kiwi soit  0,75ML ou 15 gouttes
7,5% d'arôme Banane soit 0,75ML ou 15 gouttes
85% de base PG / VG soit 8,5ML ou 170 gouttes

Pour plus de simplicité on ajoute les arômes en gouttes et la base PG / VG en ML.

En général le pourcentage d'arôme se situe entre 10 et 20%, cela varie en fonction des goûts de chacun et surtout de la puissance dégagée de chaque arôme.

Pour résumer il est clair qu'il faudra faire confiance à votre odorat pour jauger la puissance de vos arômes. Dans le doute enlevez quelques gouttes, il sera toujours possible de rectifier le tir par la suite.

N'hésitez pas à démarrer avec des recettes déjà expérimentées par d'autres, cela vous permettra de vous donner une idée des quantités pour chaque arôme. Les forums de cigarettes électroniques sont une véritable bible en matière de DIY.

Préconisation des étapes :

Notez votre recette sur un calepin ou dans e-liquide calculator
Versez les gouttes désirées des divers arômes et additifs
Complétez avec votre base nicotinée (ou non) jusqu'à 10ML (si vous partez sur du 10ML)
Fermez le bouchon et secouez très fort à plusieurs reprises
Collez votre étiquette avec la date et le nom de votre recette
Placez votre création dans un placard au noir pour la phase de steepage



6 – le Steepage

 

Le steepage est une phase clé pour la réussite de votre création. En effet, cette étape va permettre aux arômes de lier ses molécules à votre base PG / VG. Et bien entendu de libérer un maximum de leur capacité...

Faire steeper un e-liquide consiste à laisser reposer dans le noir (total) vos liquides :

Pour les fresh il faut compter environ 1 à 2 jours de steepage,  pour les fruités 3 à 4 jours, pour les tabacs et gourmands 7 à 10 jours et enfin 10 à 15 jours pour les mélanges complexes. Si votre préparation contient beaucoup d'arôme, il faudra alors peut être attendre 1 mois ou plus pour un rendu optimal. Cela dit, rien ne vous empêche de goûter de temps en temps en « dry » vos préparations afin de vous faire une idée de son évolution.

Certains diystes préconisent et revendiquent de faire steeper vos liquides flacon ouvert et d'autres flacon fermé afin de pas perdre en concentration. La plupart du temps un hybride est conseillé, mais cela dépendra encore une fois du type d'arôme que votre juice contient. Le fait de laisser le flacon ouvert accélère le processus de maturation, le liquide s'oxyde en contact de l'air tout comme le vin.

Ainsi nous recommandons de laissez steeper vos liquides flacons ouverts si vous partez sur du 10ML ou 30ML, et flacon fermé / couché avec une ouverture de 1 à 2h par jour si vous partez sur du 100ML. Cette dernière technique vous permettra de ne pas perdre en qualité lors des derniers ML à vaper.

A noter que le verre conserve davantage les arômes.

Enfin pensez à bien secouer vos liquides, et cela énergiquement avant de les déguster et annoter...
La meilleure façon de tester un liquide reste en « dry », équipez vous d'un atomiseur reconstructible ou d'un dripper.