Livraison offerte à partir de 79€
0
MON PANIER
Aucun article
0.00
LIVRAISON
0.00
TOTAL
VOIR PANIERFERMER

Arrêter de fumer avec la cigarette électronique ?

Nombreux sont les fumeurs qui ont tenté d’arrêter de fumer en vain, pourtant les sources de motivation peuvent être nombreuses. En effet, l’arrêt du tabac améliore considérablement votre état de santé à tout point de vue, et ceci dès les premières minutes. L'organisme se purifie et rejettent les résidus nocifs. Après 15 années sans tabac, les risques de maladie cardiovasculaire ou encore de cancer du poumon sont semblables à celui d'un non fumeur :


Après 20 minutes :

- Le pouls, le rythme cardiaque, la tension artérielle diminuent pour retrouver leurs fréquences d'origine.

Après 8h :

- Le monoxyde de carbone et la nicotine dans le sang s'estompe de moitié.
- Les risques d’infarctus se dissipent.
- L'oxygénation des cellules s'améliorent

Après 24h :

- Le monoxyde de carbone et la nicotine dans le sang s'estompe totalement.
- Les risques de pneumonies et bronchites diminuent.
- Les poumons éjectent les premiers résidus de fumée.
- L'haleine s'améliore

Après 72h :

- La respiration et les capacités pulmonaires s'améliorent.
- La concentration et l'appétit augmentent.

Après 1 semaine :

- Les papilles gustatives s'améliorent.
- L’odorat devient plus précis.

Après 2 semaines à 3 mois :

- La circulation sanguine devient plus fluide.
- Le goût des aliments est totalement retrouvé.
- Pour une femme enceinte, le risque d'avoir un enfant avec un poids léger est équivalent à une femme qui n'a jamais fumé.

Après 3 à 9 mois :

- Les capacité pulmonaire augmente de 10%.
- L’énergie globale du corps s’accroît.
- La voix gagne en clarté.
- Les cils vibratiles dans les poumons se régénèrent.

Après 1 année :

- Le risque d'infarctus, de crise cardiaque ou de maladies cardiovasculaires est réduit de moitié.
- Pour une femme, le risque de contracter le cancer du col de l'utérus est équivalent à une personne qui n'a jamais fumé.

Après 5 années :

- Le risque de contracter un cancer de la bouche, de la vessie, de l’œsophage ou même d'avoir une attaque cérébrale est réduit de moitié.
- Le risque d'infarctus est équivalent à un non fumeur.

Après 10 années :

- Le risque de cancer du poumon est réduit de moitié.
- Les cellules précancéreuses sont remplacées par des cellules saines.

Après 15 années :

- Le risque de maladies cardiovasculaires, d'accidents coronariens ou encore la mortalité (en général) rejoignent celui des non-fumeurs.