Livraison offerte à partir de 79€
0
MON PANIER
Aucun article
0.00
LIVRAISON
0.00
TOTAL
VOIR PANIERFERMER

VAPOTER AVEC L’ESPRIT TRANQUILLE

Ces derniers temps, la cigarette électronique a fait l’objet d’une grande polémique. Voici quelques lignes sur les dernières actualités de celle-ci.

 

 

La cigarette électronique et le cœur

 

Pendant le Congrès Européen de cardiologie fait le samedi 31 août dernier, l’étude d’un cardiologue a révélé un argument de plus pour la cigarette électronique.

En effet, la cigarette classique diminue la vascularisation du cœur. Une étude a été réalisée entre 30 fumeurs de cigarettes traditionnelles et 30 vapoteurs. Après une vingtaine de minutes suivant leurs dernières bouffées, le débit du sang des artères coronaires des fumeurs est réduit de 16 % par rapport à la normale. Ainsi, le sang circule plus difficilement dans les vaisseaux coronaires. La friction du sang dans les parois est alors augmentée de 19 %. 

En revanche, la cigarette électronique ne présente aucun effet néfaste sur la circulation sanguine dans les coronaires. Ces coronaires apportent au cœur l’oxygène et les nutriments. L’e-cigarette ne cause donc pas de problèmes à l’oxygénation du cœur.

Alors, la cigarette électronique reste la meilleure alternative pour ceux qui veulent arrêter de fumer.

 

 

Une autre étude qui a fait du bruit sur le net

 

Les consommateurs ont récemment pris connaissance d’une certaine étude faite sur 60 millions de consommateurs qui démontrerait que l’e-cigarette est néfaste pour la santé. Même si cet article n’a pas été mentionné avec une référence d’expert ni de laboratoire, il a été très médiatisé. Cette information a beaucoup influencé l’opinion des consommateurs.

Cette étude affirmait que l’e-cigarette contenait des substances toxiques et cancérigènes comme le formol, l’acroléine, les acétaldéhydes, le nickel, le chrome, et l’antimoine. Il a même ajouté que ces derniers y sont présents en plus grande quantité que dans une cigarette classique.

Par contre, le président de l’AIDUCE ou Association Indépendante des Utilisateurs de la Cigarette Electronique, Brice Lepoutre a réagi face à cette étude et l’a qualifiée de dangereuse, car cela pourrait inciter les vapoteurs à revenir vers le tabac.

Une tabacologue de Caen, Béatrice le Maitre appuie ce propos et confirme que seule la cigarette classique contient plus de 4500 produits chimiques dont une cinquantaine est cancérigène. Cela n’est par contre pas le cas pour l’e-cigarette.

D’autres études à l’instar du Professeur Jean-Daniel ont aussi contesté cette étude.

Antoine Flahaut, professeur de santé publique à la Faculté de Médecine Paris Descartes a aussi eu son mot à dire. Il a rassuré les vapoteurs sur Twitter que l’e-cigarette ne produise pas les méfaits semblables à ceux apportés par la cigarette classique.