Livraison offerte à partir de 79€
0
MON PANIER
Aucun article
0.00
LIVRAISON
0.00
TOTAL
VOIR PANIERFERMER

QUI VEUT LA PEAU DES CIGARETTES ÉLECTRONIQUES ?

La cigarette électronique soulève beaucoup de questions. Ce petit produit fabriqué en Chine est en train de s'imposer dans le monde entier. On ignore les vrais créateurs de l'e-cigarette, mais on estime que c'est un homme qui s'appelle Hon Lik qui a lancé ce concept il y a plusieurs décennies. Il a été financé par un fabricant chinois qui l'a ensuite distribué à l'internationale. Un nouveau produit provoque de nombreux changements et on a les perdants, mais aussi les nouveaux gagnants.

De nombreux vendeurs se sont mis à la cigarette électronique grâce à son mode de distribution très particulier. À la limite de la bouche à l'oreille, ce mode de distribution fait peur à l'industrie du tabac et à celle des médicaments. On peut dire ce qu'on veut, mais les fabricants de tabac font des bénéfices monstrueux malgré la lutte et la prévention antitabac. Et donc, ce petit appareil risque de convaincre de nombreux fumeurs et l'industrie du tabac pourrait perdre des millions de clients. On a aussi les buralistes qui vont souffrir puisque le tabac représente une grande partie de leur chiffre d'affaires. Et on vient d'apprendre que le prix des cigarettes va encore augmenter de 40 centimes. De quoi décourager les fumeurs et les inciter au vapotage.

L'industrie du médicament est aussi menacée par la cigarette électronique. En effet, elle gagne des fortunes avec les patchs et les gommes à la nicotine. Le manque à gagner serait considérable et c'est pourquoi on a des rapports biaisés sur la prétendue nocivité du tabac. Récemment, plusieurs experts ont publié un rapport qui déclare que la cigarette électronique présente les mêmes risques que la cigarette classique. Un rapport décrié par tous les cotés et c'est ensuite qu'on s'est aperçu que plusieurs de ces experts avaient des liens très étroits avec l'industrie des médicaments...

Enfin, le 3e perdant dans l'histoire serait l'État. Quand vous achetez un paquet de cigarettes, sachez que 80 % du prix représente des taxes sur le tabac et le gouvernement français empoche près de 15 milliards d'euros par année. Face à toutes ces entités qui ont beaucoup d'intérêt à détruire la cigarette électronique, les petits fabricants et vendeurs risquent de souffrir. Mais on espère que ces entités comprennent à temps que le principal objectif de la cigarette électronique est de réduire le nombre de fumeurs et les maladies liées au tabac. À moins que ce ne soit plus une priorité pour les gouvernements ?