Livraison offerte à partir de 79€
0
MON PANIER
Aucun article
0.00
LIVRAISON
0.00
TOTAL
VOIR PANIERFERMER

HON LIK RÉCLAME UNE MEILLEURE RECONNAISSANCE POUR SA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

L’inventeur de la cigarette électronique, Hon Lik, n’est pas satisfait de sa position actuelle face à la forte concurrence de nos jours. En effet, plusieurs entreprises, en Chine comme à travers le monde entier ont d’après lui, usé de sa découverte. Par conséquent, il n’a pas la place d’honneur qu’il mérite sur le marché de la cigarette électronique.

 

 

Histoire de la cigarette électronique

 

L’inventeur de ce joyau est un pharmacien en médecine traditionnelle. C’est à cause de la maladie respiratoire de son père qu’il s’est inspiré de sa création. En effet, son père est mort de cette maladie. Il fumait également à cette époque malgré la connaissance des conséquences néfastes de la nicotine. Pourtant, il en était dépendant. Plus tard, il voulait arrêter de fumer, en commençant à réduire son taux de consommation, de peur de subir le même sort que son père. Cependant, le geste de vapoter et la saveur du cigare lui manquaient. C’est à ce moment qu’il a pensé à chercher le moyen de garder le geste de fumer et la saveur du cigare tout en évitant ses méfaits. Ainsi, il a commencé à faire des recherches dans son laboratoire pour trouver des produits naturels et non toxiques pour remplacer ceux de la cigarette traditionnelle. Il a enfin pu fabriquer de la cigarette électronique et a breveté son produit en 2003 à Pékin.

 

 

Situation de l’entreprise de Hon Lik face à la concurrence

 

Depuis 2003, la concurrence se fait dure pour Hon Lik. Plusieurs entreprises aussi en Chine qu’en occident ont pris le dessus sur le marché de la cigarette électronique. Par conséquent, l’inventeur n’a jamais pu jouir de ses inventions. Il attend toujours jusqu’à présent le prix de son invention, c’est-à-dire la reconnaissance pour protéger ses brevets. À noter que des litiges sont en cours sur son brevet. Son entreprise surmonte alors de graves difficultés. Depuis l’année 2000, il n’arrête pas de défendre son invention et ses brevets auprès des institutions compétentes telles que les médias et le gouvernement. En même temps, de nombreuses autres entreprises, imitatrices et fabricantes d' e-cigarettes, ont vu le jour à travers le monde. Selon Hon Lik, ce sont des copieurs et des détourneurs de brevets alors que ces derniers sont détenus par Dragonite International. La seule issue qu’il a trouvée est de s’allier à Imperial Tobacco, deuxième plus grand cigarettier de l’Europe. Celui-ci a prévu de racheter les brevets de l’entreprise de Hon Lik pour 75 millions de dollars. À part cette somme, Hon Lik deviendra conseiller chez Imperial.