Livraison offerte à partir de 79€
0
MON PANIER
Aucun article
0.00
LIVRAISON
0.00
TOTAL
VOIR PANIERFERMER

RETOUR : INTERDICTION AU MINEUR POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

mineur cigarette electronique

La cigarette électronique connaît un succès énorme avec déjà un million de personnes séduites en France. C’est face à cela que jeudi dernier, les députés ont durci la législation en la matière par l’interdiction de vente aux mineurs. Les effets de ce dispositif sans tabac ne sont pas encore bien perçus.

 

 

Les décisions prises par le Ministère

  

La ministre de la Santé, Marisol Touraine a souhaité de nombreuses mesures, lesquelles visent à définir un cadre d’utilisation de l’e-cigarette qui est sous forme de vapeur et qui délivre de la nicotine. L’interdiction a l’endroit des jeunes a pour but de ne pas les amener à fumer en commençant par vapoter. C’est dans le cadre de la discussion de la loi sur la consommation à l’Assemblée Nationale que cette disposition a été votée.

 

Dans les jours qui suivent, cette interdiction connaîtra des ajouts de la part du gouvernement notamment par la prohibition de la publicité de l’e-cigarette. En plus de cela, comme pour le tabac, l’utilisation ne sera pas permise dans les lieux publics. La ministre a par ailleurs indiqué que ce dispositif n’est pas banal et qu’il ne faut pas encourager son utilisation. Toujours selon la ministre, il pourrait conduire les jeunes vers la cigarette classique. Madame Touraine a également rappelé le caractère addictif de la nicotine, qui crée une dépendance tout aussi importante que l’accoutumance à l’héroïne.

Les autorités s’inquiètent qu’un phénomène de mode puisse se créer. Ainsi donc, ce produit serait comme la cigarette traditionnelle à ses débuts, un accessoire de mode, indique la ministre.

 

 

Des effets sur la santé pas très bien connus

 

Plus inoffensive que le tabac, la cigarette électronique est en plus moins chère. Elle permet à un fumeur de réduire sa consommation de tabac sans pour autant le délier à la dépendance à la nicotine.

 

Actuellement, aucune étude n’est en mesure d’énumérer les effets d’une utilisation fréquente de l’e-cigarette. Les produits généralement utilisés sont de la nicotine, des arômes ainsi que du propylène de glycol. Ces derniers sont chauffés puis transformés avant inhalation, mettait en garde le responsable de l’unité de tabacologie du CHU d’Angers, le Dr Claude Guillaumin.

 

En ce qui concerne les mesures proposées pour un encadrement de l’utilisation, il y a la limitation de la dose de nicotine à 18mg/ml contre 20mg/ml actuellement. Mais cela ne devrait concerner que celles examinées comme des médicaments, la vigilance en cas d’utilisation sur plus de six mois ainsi que l’interdiction de la publicité.