Livraison offerte à partir de 79€
0
MON PANIER
Aucun article
0.00
LIVRAISON
0.00
TOTAL
VOIR PANIERFERMER

DE PLUS EN PLUS DE PARFUMS DISPONIBLES POUR LES CIGARETTES ÉLECTRONIQUES

De par sa popularité actuelle, la cigarette électronique mérite bien le titre de « produit révolutionnaire » du 21e siècle. Et il faut dire que ce produit doit bien une grande partie de sa popularité aux extraits naturels ou arômes artificiels s’ajoutant à son contenu.

 

 

L’e-cigarette toujours sujet d’actus à cause de ses multiples arômes

 

La plupart des fumeurs, habitués et occasionnels, ayant décidé de se tourner vers la cigarette électronique préfèrent expérimenter les e-liquides qui ont un goût de tabac. Imitant à merveille les parfums de la cigarette classique, ces e-liquides donnent aux fumeurs l’impression de fumer des cigarettes ordinaires tout en les préservant de nombreuses substances cancérigènes et toxiques. Mais à la suite de plusieurs découvertes, les cigarettes électroniques existent aussi avec plusieurs arômes. Ces derniers, totalement inoffensifs et approuvés pour une utilisation alimentaire, permettent aux fumeurs de vivre une toute nouvelle expérience. Qu’elle soit adoptée comme une alternative chez un fumeur occasionnel ou un remplacement à la cigarette classique, l’e-cigarette semble être le bon choix pour ceux qui veulent divorcer avec l’addiction à la nicotine. De plus, avec ses délicieux arômes dont les plus appréciés sont le chocolat et la pêche, ce produit semble apparaitre comme nouveau chaque jour.

 

 

Bio Aromes booste la popularité de l’e-cigarette

 

L’e-cigarette doit une partie de sa popularité à ses arômes merveilleusement attirants. Conscient donc des besoins des adeptes de l’e-cigarette en matière de parfums, Bio Aromes a décidé de se lancer dans la parfumisation de la cigarette électronique. Le site d’exploitation se trouve à Lamblore sur la zone d’activité des Boisselières et ce projet d’envergure presque nationale sera dirigé par la main de fer du docteur Christian Navarro. Cette initiative de Bio Aromes de parfumer « à la française » l’e-cigarette pourrait être qualifié de projet innovant à « presque 100 % » pour la France si le groupe n’est pas contraint d’acheter de la nicotine ailleurs puisqu’il ne peut pas produire cet élément sur le territoire français. Et d’après les explications du Dr Christian Navarro de Bio Aromes, la cigarette électronique va comprendre de 0 à 18 milligrammes/litre de nicotine. Voilà donc une nouvelle qui devra rassurer l’État qui lutte ardemment contre les méfaits du tabagisme. À noter aussi que cette production de nouveaux fluides pour l’e-cigarette par Bio Aromes va certainement améliorer le portefeuille du groupe, déjà connu pour son chiffre d’affaires multiplié par 3 au cours de ce 2013. Pour les années à venir, le groupe vise encore plus loin et affirme vouloir multiplier ce chiffre d’affaires mirobolant par 10 pour 2014.